Je pense qu'il est difficile pour tout le monde d'écrire son premier article. Faut-il commencer par se présenter ? Dire qui l'on est ? Présenter ce que l'on s'apprête à publier ? Le premier article pose d'inombrable question à son auteur, auquel je pense il n'y a pas vraiment de réponse. 

Moi j'ai toujours voulu écrire. Aussi longtemps que je m'en souvienne, j'inventais des histoires, j'écrivais des articles sur des sujets aussi divers et variés qu'il est possible de l'être. Mais chaque mot, chaque texte, chaque histoire prenait toujours le même chemin : celui de la corbeille. Ecrire n'est pas un acte anodin pour moi, c'est le reflet de ce que l'on a dans son esprit et surtout dans son coeur, alors quand on veut mettre sur papier ce que l'on cache au fond de nous on veut que se soit parfait dans les moindres détails. On veut que ce morceau de nous que l'on offre aux autres soit la plus belle image que l'on puisse donner. C'est cette quête de perfection qui a été le frein de mon expression durant des années je pense, cette envie de montrer le meilleur de soi, cette envie que l'on nous aime à travers ces mots. Mais ce désir de bien faire cache une peur (ou plusieurs en réalité), la peur d'un retour négatif alors que l'on y a mis tout notre coeur. La peur aussi d'être jugée, de ne pas être apprécié à cause de ses mots qui comptaient tellement pour nous, ces mots qui nous représentent en fait. C'est cette peur qui m'a toujours pris la main pour appuyer sur cette touche "supprimé". J'ai toujours préféré la facilité du bouton supprimé derrière lequel on se cache, au courage du bouton publier. Parce que publier ses écrits c'est se dévoiler sans la possibilité de retourner en arrière, et me dévoiler je n'ai jamais vraiment réussi à le faire. Je suis pourtant quelqu'un de très sociable, j'aime les gens en général, j'aime la foule, le monde, le contact avec les autres. Et pourtant j'ai toujours gardé une certaine retenue à exposer qui j'étais vraiment, de peur de ne pas être accepter. Alors, je suis devenue ma meilleure amie, ma seule réelle confidente, la seule qui savait vraiment qui j'étais.

Mais aujourd'hui je n'ai plus peur. Aujourd'hui j'ai pris la décision d'accepter ce qui je suis,  et avant tout, d'accepter de dévoiler ma personne sans chercher à me cacher. Aujourd'hui je n'ai plus peur d'être jugée, de ne pas être appréciée, ou d'être rejetée. Aujourd'hui j'ai grandi, je sais qui je suis et je n'ai plus peur de le montrer. Je suis moi et je suis prête à le dire au monde entier. Qui m'aime me suive !

Alors, même si j'ai commencer, recommencer, et recommencer encore cet article, et même si à mes yeux il n'est pas encore parfait, aujourd'hui j'appuyerais sur ce bouton publier.  

(Lion c'est mon signe astrologique, voilà.)